La fille du roi Dragon conte de Chine.
Histoire lue, version française d’après Michel Langrognet 1980 Le livre de Paris.

il était une fois La fille du roi Dragon

Dragon
Dessin Dragon

La fille du roi Dagon

Il était une fois en Chine, un valeureux guerrier qui s’appelait Wan-Li.
Serviteur loyal de l’empereur, il avait vaillamment guerroyé contre les troupes tartares.
Maintenant que la guerre était finie, il regagnait son palais.
Tandis qu’il chevauchait, pensif, un arbre tomba, comme foudroyé, devant son cheval. L’animal prit peur, se cabra et partit au triple galop dans une course folle, indifférent aux appels désespérés de son maître. La cavalcade effrénée dura un jour et une nuit. Wan-Li avait grand-peine à s’arc-bouter sur son cheval pour ne pas être projeté à terre.
Ils traversèrent des plaines, escaladèrent des monts, dévalèrent des collines. Le lendemain, au lever du soleil, le cheval s’arrêta, épuisé, au bord d’un ruisseau.
Le cavalier mit pied à terre, se rafraîchit sous l’eau limpide, puis s’assit sur l’herbe, laissant errer son regard alentour.
Il découvrit, non loin de là, un troupeau d’agneaux qui broutaient tranquillement l’herbe tendre. Au milieu de ce délicieux tableau champêtre, une belle jeune fille surveillait ses ouilles.
Vêtue de guenilles, la jeune fille essuyait ses yeux gonflés de larmes. Le cavalier s’approcha d’elle et lui demanda:
-Qui es tu, belle jeune fille? Et pourquoi pleures tu ainsi? Que puis je faire pour soulager ton chagrin?
– Je suis la fille du roi Dragon, le roi du lac Tung-Ting, répondit-elle, et je te remercie de tes si bonnes paroles. Je pleure parce que mon sort est le plus désespéré que l’on puisse imaginer.
– Peux tu m’expliquer pourquoi? demanda Wan-Li, touché par sa tristesse.
– Il y a peu de temps, j’ai épousé le plus jeune fils du roi du fleuve Ching, lui confia la jeune fille. Mes parents se félicitaient de cette union. Cependant, mon époux se révéla très vite méchant et violent. Tantôt il m’ignorait, tantôt il me maltraitait. Quand j’ai fait part de mes inquiétudes au roi, son père, mon époux a rependu les pires calomnies sur ma personne.
Ici, la jeune fille s’interrompit, toute secouée de sanglots. …

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  La diligence à douze places

Ecoutez la suite en appuyant sur « PLAY » en haut de l’article ou ici.
Bonne écoute!

Pour d’autres histoires lues cliquez sur un des liens ci-dessous.

Spread the love

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *