La belle Sina et l’ombre conte polynésien

La belle Sina et l’ombre, conte Polynésien proposé et lu par UN LIVRE UN JEU ludo-bouquinerie.
Histoire lue, version française d’après Michel Langrognet 1980 Le livre de Paris.

Il était une fois la belle Sina et l’ombre

Polynésien pirogue. La belle Sina et l'ombre conte polynésien

Il était une fois, dans l’archipel polynésien, des gens d’une remarquable beauté: ils étaient tous grands et sveltes, leur peau avait une superbe couleur dorée et leurs traits étaient doux et harmonieux.
Les plus beaux de tous étaient Malua, le pêcheur, et ses sœurs, Sinaleuna et Sinateva. Malua semblait réunir en lui tous les dons des dieux. Les filles de l’île en étaient toutes amoureuses et rêvaient de l’épouser un jour.
Mais lui ne songeait qu’à aller à la pêche, même par mauvais temps, et à rendre plus accueillante et plus solide sa cabane.
Un jour, un voyageur débarqua dans l’île et raconta qu’aux îles Fidji vivait une jeune fille, belle parmi les belles, dont tous les jeunes gens étaient follement épris; mais Sina, puisque tel était son nom, repoussait tous ses prétendants et affirmait qu’elle n’épouserait qu’un homme digne de sa beauté.
Sinaleuna et Sinateva se dirent aussitôt que nul plus que Malua n’était digne d’épouser la belle Sina.
Aussi, le jour même, dès que leur frère fut rentré de la pêche et à peine eut-il tiré sur la plage sa pirogue que Sinaleuna courut vers lui:
-Cher frère, nous avons trouvé une femme digne de toi.
Malua éclata de rire:
-Je n’ai aucunement l’intention de me marier!
-Mais c’est la plus belle fille de l’archipel! réplique Sinateva, très excitée. Et elle ne veut épouser que le plus bel homme du monde!
-Alors, ce n’est sûrement pas moi! répondit Malua avec insouciance. A présent, allons préparer le poisson pour le dîner…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Tapis narratif, tapis à histoires!

Pour écouter la suite appuyez sur « PLAY » en haut de l’article ou encore ici pour la télécharger et l’écouter plus tard.
Bonne écoute!

Pour d’autres histoires lues, cliquez sur un des liens ci-dessous.

Vous cherchez plus d’informations sur les pirogues et la Polynésie?

Voici quelques ouvrages

pirogue va a

Première grande contribution polynésienne à la connaissance de l’histoire maritime, et de surcroît superbement illustré, cet ouvrage est un bel hommage à tous ceux – chercheurs, sportifs, navigateurs, tailleurs de pirogues, pêcheurs… –  qui rappellent à tous les Polynésiens qu’ils peuvent être fiers d’avoir apporté à l’humanité sa plus grande aventure de navigation.
Va’a, la pirogue polynésienne – Au Vent des îles – TAHITI – Editeur, livres du Pacifique (auventdesiles.pf)

Jeux sur le thème du conte

Polynesia jeu

Polynesia

La terre tremble, le ciel s’assombrit au-dessus du cratère : une odeur persistante de soufre vous prend à la gorge. Il est temps de fuir. Menez votre tribu dans les eaux du Pacifique à la recherche de votre nouveau domicile, loin de la menace du volcan.

Explorez de nouvelles routes maritimes vers des îles inexplorées, collectez des ressources, offrez-les aux autres tribus pour qu’elles partagent leurs connaissances, et naviguez vers votre nouveau foyer afin que les membres de votre tribu s’y établissent et prospèrent en sécurité.
Chez GIGAMIC Nombre minimum de joueurs : 2/ Nombre maximum de joueurs : 4 /Durée minimum de jeu : 90 min / Âge minimum : 14 ans

sources: Wikipédia, le livre de Paris Hachette

Spread the love

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :