Les jiangshi : de l’horreur à l’humour chinois

Les jiangshi : de l’horreur à l’humour chinois. Les jiangshi sont des créatures légendaires de la mythologie chinoise. Il s’agit d’un type de vampire ou de zombie qui est traditionnellement représenté comme un cadavre animé.
L’objectif de l’article est de présenter les jiangshi, ces créatures légendaires de la mythologie chinoise, en explorant leur histoire, leur signification culturelle et leur évolution dans la culture populaire moderne. Nous allons également étudier les différentes représentations des jiangshi dans les médias modernes, allant de l’horreur à la comédie sans oublier un jeu bonus en fin d’article.
Cet idée d’article est venue en faisant quelques recherches sur les jiangshi suite à une de mes dernières lectures. Cela faisait un moment que je n’avais lu de manga. Le choix s’est porté sur “Sous le linceul de la mariée“, sélectionné pour me tenir compagnie le temps du trajet en train direction la Savoie retrouver mes très chers amis et mes merveilleux frangins. Soit dit en passant, leur chat a l’air d’avoir apprécié le manga, il en a dévoré une partie de la jaquette! Merci Pirate!

Histoire et origines des jiangshi

Les jiangshi : de l'horreur à l'humour chinois

Le mythe des jiangshi trouve son origine dans les théories naturalistes traditionnelles concernant le fonctionnement du corps et l’influence de l’environnement sur celui-ci, par l’intermédiaire des souffles, du taiji et du feng shui.
Selon paranormal-encyclopedie.com, le mythe du jiangshi pourrait également trouver son origine dans une pratique du folklore du Hunan, le « déplacements d’un cadavre sur une centaine de Li ». Le jiangshi est une créature fabuleuse qui apparaît dans la culture chinoise et qui est décrite comme un cadavre partiellement animé, un corps qui a conservé un ultime souffle humain et qui cherche à aspirer la vie.

Aussi appelés “zombies sauteurs” ou “vampires chinois” ils sont des créatures légendaires de la mythologie chinoise. Ils sont souvent représentés comme des cadavres ressuscités qui sautent en se déplaçant, les bras tendus devant eux et les yeux grands ouverts.

Les jiangshi tirent leur origine de la dynastie Qing (1644-1912), une période marquée par la superstition et les croyances populaires en Chine. Les jiangshi étaient souvent associés à des pratiques taoïstes et à des rituels funéraires, où ils étaient considérés comme des gardiens protecteurs des morts. On croyait que ces créatures étaient ressuscitées pour protéger les défunts contre les mauvais esprits et les démons.

Au fil du temps, les jiangshi ont acquis une signification culturelle plus large en Chine. Ils sont devenus un symbole de la lutte contre les forces du mal et de la survie après la mort. Les jiangshi étaient souvent associés à la recherche de l’immortalité et à la pratique des arts martiaux.
Aujourd’hui, les jiangshi sont toujours présents dans la culture chinoise, mais leur signification a évolué avec le temps. Ils sont souvent utilisés dans les médias modernes pour créer des ambiances d’horreur ou de comédie, mais ils restent également un symbole culturel important de la mythologie chinoise.

Comment le mythe du jiangshi a-t-il évolué?

Au fil du temps, le mythe du jiangshi a évolué et a été adapté dans différents domaines culturels. Le thème littéraire du jiangshi est apparu dès le milieu de la dynastie Ming, mais c’est surtout sous les Qing qu’il a été développé. Plus tard, le jiangshi a connu une seconde période de gloire grâce au cinéma hongkongais des années 1980, où il a été utilisé dans des films de ghost kung fu comedy, un genre hybride mêlant horreur et action.
Le jiangshi est également présent dans les mangas et les animes, tels que Monster Girls et Soul Eater. Le mythe du jiangshi s’est également exporté en Corée et au Japon, où il est appelé gangshi et kyonshī, respectivement.

jiangshi: cadavre animé qui cherche à aspirer la vie.

Les jiangshi sont souvent décrits comme des créatures ressemblant à des zombies, avec une peau cadavérique et des yeux rouges vifs. Ils sont souvent habillés dans des vêtements traditionnels chinois et ont des bras tendus en avant, comme s’ils cherchaient à saisir leur proie. Les jiangshi se déplacent souvent en sautant plutôt qu’en marchant, et ils sont connus pour émettre des cris stridents et effrayants.

L’un des pouvoirs les plus effrayants des jiangshi est leur capacité à absorber la force vitale de leurs victimes. Ils sont souvent attirés par les vivants et se nourrissent de leur énergie pour prolonger leur propre existence. Les jiangshi peuvent également être repoussés par certaines herbes et objets, tels que les bâtons d’encens et les sachets de sel, qui sont considérés comme ayant des propriétés protectrices.
Cependant, les jiangshi ont également des faiblesses. Ils sont souvent très rigides et maladroits, et peuvent être facilement trompés ou distraient par des objets brillants ou des mouvements soudains. Ils sont également vulnérables à la lumière du soleil et ne peuvent pas se déplacer pendant la journée, ce qui les rend plus faciles à éviter ou à combattre.

Comparativement aux vampires occidentaux, les jiangshi ont des similitudes et des différences. Comme les vampires, ils se nourrissent de l’énergie vitale des vivants et ont des faiblesses spécifiques qui peuvent être utilisées pour les vaincre. Cependant, les jiangshi sont souvent considérés comme moins sophistiqués et moins romantiques que les vampires occidentaux.

Influence des jiangshi sur la culture populaire

jiangshi 1

Les jiangshi ont une longue histoire dans la culture populaire chinoise, mais leur popularité a connu une forte croissance dans les années 1980 et 1990 avec la sortie de plusieurs films de comédie d’horreur mettant en scène ces créatures. Les films tels que “Mr. Vampire” (1985) et sa suite “Mr. Vampire II” (1986) ont introduit les jiangshi dans le monde entier et ont inspiré de nombreux autres films du même genre. Ces films ont souvent combiné des éléments d’horreur et de comédie pour créer une ambiance unique et originale.
Depuis lors, les jiangshi sont devenus une figure récurrente dans les médias modernes. Les jeux vidéo ont également contribué à leur popularité, avec des titres comme “Jiangshi: Bloody Night” et “One Night, Hot Springs” qui utilisent les jiangshi comme élément central de leur intrigue. Les bandes dessinées chinoises (manhua) ont également présenté les jiangshi, tels que le manhua “Hsien Feng Story” qui suit les aventures d’un chasseur de jiangshi.
Plus récemment, les jiangshi ont également été présents dans les séries télévisées. Par exemple, la série “The Untamed” (2019) utilise les jiangshi comme antagonistes, tandis que la série d’horreur-comédie “Oh My Ghost” (2018) les utilise comme élément de comédie.
En dehors de la Chine, les jiangshi ont également eu un impact sur la culture populaire. Par exemple, les jiangshi ont inspiré des éléments de la culture pop japonaise, tels que les yōkai dans les jeux vidéo, les mangas et les animes.

Les jiangshi ont eu un impact significatif sur la culture populaire chinoise et leur popularité continue de croître dans les médias modernes. Ils ont été présentés sous différentes formes, allant de l’horreur à la comédie, et ont inspiré des œuvres à travers le monde.

De l’horreur à l’humour, les jiangshi en littérature

Le thème littéraire du jiangshi est apparu dès le milieu de la dynastie Ming, mais c’est surtout sous les Qing qu’il a été développé. Deux ouvrages, en particulier, constituent une somme du folklore en la matière : Ce dont Confucius ne parle pas ou Zibuyu de Yuan Mei , il rapporte dans ce récit en trente histoires que les essences du soleil et de la lune peuvent transformer les jiangshi en différentes sortes de démons nommons aussi Le Récit au bord de l’eau ou Shuihu zhuan sorti au Japon en 1969.

Le jiangshi est également présent dans des œuvres de fiction plus contemporaines, telles que le webcomic Jiangshi X de Kurazono Norihiko A partir de 12 ans.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Jeux sur le thème de l'été
Jiangshi X de Kurazono Norihiko

Comment les jiangshi sont-ils devenus populaires dans les mangas

Il existe plusieurs mangas qui mettent en scène des jiangshi, mais il est difficile de déterminer comment ils sont devenus populaires dans ce genre de bande dessinée. Cependant, il est possible que la popularité du jiangshi dans la culture populaire chinoise, notamment dans le cinéma hongkongais des années 1980, ait influencé les mangakas.
De plus, le thème des monstres est très présent dans les mangas, et le jiangshi, en tant que créature légendaire en fait parti. Enfin, le jiangshi est également présent dans d’autres formes de médias, tels que les jeux vidéo et les animes.
Retrouvons les dans les mangas:

One Piece : Ce manga que vous connaissez tous de Eiichiro Oda inclut plusieurs personnages inspirés des jiangshi, tels que Ryuma et Brook. Ryuma est un guerrier samouraï qui a vaincu un jiangshi et en a pris le pouvoir, tandis que Brook est un squelette musicien qui est capable de ressusciter en tant que jiangshi.

Rosario + Vampire : Cette série de mangas de Akihisa Ikeda met en scène une académie pour les monstres, y compris des jiangshi. Le personnage de Moka Akashiya est une jiangshi qui boit le sang des autres monstres pour augmenter ses pouvoirs. De Ikeda Akihisa.
A partir de 14 ans. Manga plein d’humour.

blood-lad

Blood Lad
Ce manga de Yuuki Kodama suit le personnage de Staz, un vampire qui est obsédé par la culture humaine et qui tombe amoureux d’une jeune fille qui se transforme en jiangshi. Staz n’est pas un vampire comme les autres. En plus d’avoir un goût prononcé pour la culture japonaise (eh non, pas pour le sang ! ), il est le chef d’un important district du territoire des enfers. Un jour, il apprend qu’une humaine, qui plus est japonaise, nommée Yanagi Fuyumi, s’est retrouvée sur ses terres par erreur. Staz est impatient de la rencontrer, mais le temps qu’il combatte un intrus, la malheureuse jeune fille s’est faite dévorée par une étrange plante carnivore. Yanagi s’étant transformée en fantôme, Staz décide de tout faire pour la ramener à la vie. Mais cette quête va s’avérer plus difficile qu’il ne le pensait.
De Kodama Yuki aux Ed.  Kurokawa. A partir de 14 ans

Chinese Ghost Story : Cette série de mangas de Lam Wing-sum est basée sur le célèbre film chinois du même nom. Les jiangshi y sont représentés comme des créatures effrayantes et mortelles qui cherchent à tuer les vivants.

sous le linceul de la mariee manga

Sous le linceul de la mariée
En Chine, au sein d’un grand manoir vivent un noble et son épouse. Dite défigurée par le poison qui la terrassa lors de leur mariage, la mariée reste aujourd’hui à l’abri de tous les regards indiscrets, voilée et isolée dans une triste chambre. Mais ce n’est pas un visage difforme que cache ce voile, ce sont de multiples secrets, à commencer par le fait qu’il s’agisse d’un homme. Lui-même ne semble pas au courant des secrets les plus sombres et mystiques qui entourent sa propre personne…
Pourquoi la mariée (ou le marié), se faisant appeler Hyôka, ressemble-t-elle trait pour trait au défunt Li ? Pourquoi a-t-elle une grande cicatrice sur le torse et des dents pointues ? Pourquoi ne sait-elle pas grand chose sur elle-même et voit-elle à peine les couleurs ? Les réponses vont peu à peu se laisser subtilement deviner avant de se confirmer.
Ed.  Taifu Comics (Yaoi) De  Akagawa Sagan ⛔ Pour Public averti. T1 sorti en mars 2023 en VF. Se lit très bien en one shot!

Existe t il des jeux de société sur le sujet?

Jiangshi Blood in the Banquet Hall

Jiangshi: Blood in the Banquet Hall est un jeu de société dans lequel les joueurs incarnent une famille chinoise qui gère un restaurant dans le San Francisco des années 1920 et doivent relever les défis de la gestion tout en faisant face à des jiangshi.
Les joueurs jouent le rôle des membres d’une famille, sur trois générations, qui doivent faire face aux menaces des Jiangshi (vampires sauteurs) la nuit et à l’oppression le jour.
Les joueurs doivent trouver un équilibre entre la responsabilité de gérer et de maintenir l’entreprise familiale et la protection d’eux-mêmes et de leur communauté contre les forces surnaturelles.
Une session de jeu se déroule sur plusieurs jours, alternant entre les scènes de jour et de nuit où se déroulent les scènes de jeu de rôle. Pendant la journée, les personnages accomplissent les tâches assignées au restaurant afin de faire fonctionner l’entreprise familiale. Le modérateur du jeu sort un tableau de cartes Restaurant que la famille devra compléter avant que les clients commencent à arriver. Leur réussite est déterminée par l’utilisation des créneaux de résilience de leurs personnages pour accomplir les tâches.
 Jeu de rôle collaboratif et narratif. Ed Wet Ink Games
👨‍👩‍👧‍👦 3 à 5 joueurs
👦 à partir de 14 ans

Il existe également une extension de jeu de société appelé Jiangshi coffin set. Jiangshi coffin set est une extension pour le jeu de société Journey : Wrath of Demons. Elle contient tout ce dont vous avez besoin pour ajouter le Jiangshi à vos quêtes de démons taurins existantes. Il contient des figurines en plastique très détaillées et non peintes, des cartes et des règles, ainsi que deux nouvelles quêtes avec un nouveau scénario. Plusieurs ensembles de cercueils Jiangshi peuvent être utilisés ensemble pour créer une horde de zombies chinois!
👦 à partir de 12 ans

Last Friday: Return to Camp Apache

Last Friday
Ce jeu de société de Ares Games est un jeu d’horreur pour 2 à 6 joueurs. Les joueurs incarnent soit un groupe de survivants qui cherchent à échapper à un tueur en série, soit le tueur lui-même qui chasse les survivants. Le jeu comprend une extension appelée “Last Friday: Return to Camp Apache”, qui inclut des jiangshi comme ennemis. Dix ans après le tragique massacre de Camp Apache raconté dans Vendredi dernier, dans le village voisin de Spring Forest, un mal ancien se réveille à nouveau. Quelque chose que les gens du village ont essayé d’oublier pendant des années, un démon qui peut entrer dans les rêves des gens et les tordre dans d’horribles cauchemars …Ed Asmodee
👨‍👩‍👧‍👦 3 à 7 joueurs
👦 à partir de 14 ans
60 min

Rien que pour vous! Voici tout juste créé La Mémoire des Jiangshi jeu de mémoire coopératif.
Servez-vous!

Téléchargez, imprimez puis découpez chacune des cartes. Il n’y a plus qu’à jouer! Je vous conseille d’utiliser du papier épais ou de plastifier les cartes pour que vous puissiez y rejouer à chaque fois que vous le désirez.

La nuit est tombée et le cimetière est plongé dans l’obscurité. Les joueurs peuvent entendre le bruit de la terre grattée par les jiangshi qui sortent de leur tombe. La famille est anxieuse et doit rester concentrée pour éviter les mauvaises rencontres. Elle a traversé le cimetière maintes fois, mais cette nuit est différente, elle est séparée et il est essentiel de retrouver les trois membres manquants pour rejoindre les autres. Les joueurs doivent se montrer solidaires et s’entraider pour traverser le cimetière en toute sécurité.

La Mémoire des Jiangshi est un jeu de coopération où vous devez faire preuve de mémoire, d’entraide et de vigilance pour retrouver tous les membres de la famille et les mettre en sécurité.

👨‍👩‍👧‍👦 2 à 6 joueurs
👦 à partir de 7 ans
5 à 15 min

Retrouvez dans la boutique des jeux de société, des albums, des mangas du monde fantastique en cliquant sur le bouton juste en dessous

Jiangshi vs vampires occidentaux. Lesquels préférés vous?

Sources: nautilijon, Univers de Chine, wikipédia, Manga news, Wet Ink Games,

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *